top of page

🇳🇦Qui sont les Himbas ?

Dernière mise à jour : 5 sept. 2019

Avez-vous déjà entendu parlé des Himbas ?


Il s’agit d’une tribu qui existe depuis plusieurs décennies, qui habite dans le nord-ouest de la Namibie. Ils sont des bergers semi-nomades. C’est à dire qu’ils s’occupent d’animaux (le plus souvent des chèvres, des moutons, des vaches et des chevaux), et migrent avec leur troupeau pour trouver de quoi donner à manger et à boire à leurs animaux.


Ils ont leur propre langue, le Herero, leur propre territoire délimité en Namibie et leurs propres codes culturels. Les femmes traditionnelles sont physiquement facilement repérables. On dirait des reines du désert !



L’Ocre : l’or rouge des himbas

Elles enduisent de l’ocre sur tout leur corps et leurs cheveux. Cette tradition est un réel critère de beauté, et leur permet de se protéger du soleil et des insectes. L’ocre est une roche en argile colorée par un pigment d’origine minérale (l’hydroxyde de fer) qui se trouve facilement dans la région des Himbas. Les femmes Himbas récupèrent cette roche qu’elles concassent avec une pierre afin d’en faire de la poudre. Elles mélangent la poudre avec du beurre et se l’enduisent sur tout le corps et les cheveux, tous les 3 jours environ, quand l’ocre part.


Voici la maman de la famille en plein « ocrage ».



Leur chevelure, ressemblant à des dreadlocks est aussi assez impressionnante ! Les femmes Himbas tissent leurs cheveux avec des morceaux de tissus pour renforcer les tresses. Puis elles enduisent ces tresses avec cette pâte d’ocre et de beurre. Au bout, elles rajoutent des faux cheveux pour donner encore plus de volume. Et le travail est joué ! Il faut passer 3 jours environ pour faire une coiffure comme celle-ci, et elle peut durer 3 mois environ.


Leurs parures

Nous apprenons vite que tous leurs bijoux ont un symbole particulier. Ces bijoux se transmettent de génération en génération et sont de véritables trésors. Les femmes sont seins nus mais se recouvrent les chevilles et une partie du torse, considérées comme zones intimes. Ces chevillières indiquent si la femme qui les porte a des enfants ou pas. Les filles n’ont donc pas les mêmes chevillières que leurs mères. Il en va de même pour les colliers. Les colliers blancs sont réservés aux filles, indiquant qu’elles n’ont pas encore d’enfants. Ne pas porter de bracelets au bras gauche indique le décès du père de celle qui les porte, ou de la mère sur le bras droit. Que de codes bien précis nous fascinent !

Urirasera, la fille ainée de la famille, porte un collier blanc, signe qu'elle n'a pas encore eu d'enfants

Avez-vous d'autres questions concernant leur look ??

527 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


In the eyes of
In the eyes of
Sep 05, 2019

Bonjour à la classe de Combourg ! Alors cette rentrée ?! Merci pour ces questions !

Pour le mariage, les himbas s'habillent et se coiffent de la même manière: de façon traditionnelle. Les femmes gardent leurs bijoux en tous temps. Si les himbas ont des problèmes aux yeux, ils n'ont pas les moyens d'aller chez le médecin ou de porter des lunettes. Leur vue diminue et ils ne peuvent rien y faire. Sachez que l'espérance de vie des Himbas est de 60 ans. Quand ils sont malades, ils utilisent des plantes qui soignent leurs douleurs. Pour les accouchements, les femmes se rendent quelques jours/semaines avant l'accouchement dans une clinique à 6h de marche, ou à 2h30 de voiture, s'ils ont la chance…

Like

Bonjour! Comment allez vous? C'est la rentrée! Nous sommes maintenant deux classes de cm1/cm2. Nous avons beaucoup de questions :

Nous voudrions savoir si les femmes et hommes ont une tenue particulière pour le mariage. Est-ce que les femmes ont la même coiffure pour les noces? Gardent-elles toujours leurs bijoux pour se marier?

Si les Himbas ont des problèmes visuels, portent-ils des lunettes?

Comment les Himbas font-ils quand ils meurent? (rituels? enterrements?...)

Où se passent les accouchements? Comment font-ils lorsqu'ils se blessent ou sont malades?

Merci d'avance et à bientôt!

Like
bottom of page