🇮🇸 La "gastronomie" islandaise

Mis à jour : 28 févr. 2019

Après avoir mangé quotidiennement du riz et des légumes en Papouasie Nouvelle-Guinée, c’est avec hâte que nous souhaitions varier notre alimentation et découvrir la cuisine islandaise ! Nous avons de la chance, les plats sont assez variés. Végétariens/vegans s’abstenir, les produits les plus consommés sont la viande, le poisson et les produits laitiers.


La viande d’agneau est la plus consommée de toutes. En termes de poisson, on retrouve certaines espèces connues en France (le saumon, le hareng, la morue…) mais aussi la raie ou le requin.


À cause du rude climat islandais, il n’y a pas beaucoup de cultureS sur l’île. Seule la pomme de terre résiste au froid et au vent sec. Heureusement, les Islandais utilisent des serres pour le reste des aliments et cultivent de cette manière quasiment tous les fruits et légumes souhaités.


Saviez-vous que les fruits et légumes ne poussent pas partout et sont très dépendants du climat ?

A votre avis, quel climat faut-il pour les aliments ci-dessous ?

Banane / pomme de terre / fraise


L’élevage est plus propice, avec le mouton et l’agneau en grande quantité. A titre d’exemple, il y a deux fois plus de moutons que d’habitants en Islande ! La viande de ces animaux fait partie des plats du quotidien de notre famille. Étant fermiers, ils consomment beaucoup de viande de bœuf et d’agneau.


Les plats du quotidien

- La soupe d’agneau, ou kjötsupa, est un excellent exemple de plat islandais consommé au quotidien et qui se repose sur les produits cultivés sur place.

- Le skyr, un fromage frais épais, se déguste avec des fruits frais ou de la confiture, comme le fromage blanc que nous connaissons en France. À essayer, l’Islande est réputée pour ses produits laitiers particulièrement bons !

- Enfin, n’oublions pas le þorramatur, le plat islandais traditionnellement consommé en janvier et en février et qui fait fuir plus d’un touriste ! En effet, ses ingrédients peuvent faire peur : on y retrouve de l’aileron de requin, des testicules de mouton, des nageoires de phoque, des saucisses de foie, des têtes de mouton, du gras de baleine (eh oui !) et du pain de seigle (ça, on connait au moins). Il s’agit d’une sorte d’apéro dinatoire où l'on déguste les différents aliments avec le pain. Un peu comme notre pâté à nous !


Tête d’agneau au menu du soir !

L’autre soir, nous avons eu droit à une dégustation de tête d’agneau : autant vous dire que nous n’étions pas enchantés… Il aura fallu seulement 5 minutes à la famille pour décortiquer la tête jusqu’aux yeux. De notre côté, nous n’avions toujours pas pris notre courage à deux mains pour goûter… Nous avons finalement pris un petit morceau de la joue, sans trop d’excitation. Le résultat n’est pas mauvais mais l’idée de manger une tête d’agneau était trop gênante.

Voici une photo de cette tête d’agneau :



0 vue

QUI SOMMES-NOUS ?

​

L'équipe

Contactez-nous

Nous soutenir

PRESSE

​

Communiqué de presse

NOUS SUIVRE

​

​

​

Photo credit ©Vincent Kronental

All rights reserved

Soutenu par