đŸ‡źđŸ‡© La pĂȘche : un art bajau

Les Bajau sont pĂȘcheurs de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration et se sont transmis tout leur savoir oralement. Ils vivent aujourd’hui principalement de la pĂȘche, comme c’est le cas de notre famille. Tous les jours, le papa de la famille part pĂȘcher sur son bateau en bois. Le grand-pĂšre de la famille part aussi souvent l’aider, et en tant qu’expert depuis de nombreuses annĂ©es, il est de grand conseil.

Mut, le papa de Yuda, sur son bateau

Dans cette sociĂ©tĂ© musulmane, ce sont les hommes qui vont pĂȘcher pendant que la femme s’occupe de la maison et des enfants.

Muni d’un filet de pĂȘche, de petites lunettes et parfois d’un harpon, le papa part pĂȘcher en moyenne 3 fois par jour.


Quelles sont les conditions idĂ©ales pour aller pĂȘcher ?


1. Températures modérées

Le premier dĂ©part est Ă  6h du matin, au moment du lever du soleil, quand la tempĂ©rature n’est pas encore trop chaude. En effet, quand il fait trop chaud, les poissons se retirent vers des eaux plus fraĂźches et sont moins nombreux lĂ  oĂč les Bajau pĂȘchent. Il faut ainsi ressortir Ă  la tombĂ©e de la nuit vers 17h puis encore une fois vers 23h. Le reste de la journĂ©e, le papa passe du temps Ă  recoudre son filet de pĂȘche ou Ă  aider un voisin Ă  aller pĂȘcher.

Le papa et le grand pĂšre de Yuda entrain de recoudre le filet de pĂȘche

2. Au gré des marées

Il est prĂ©fĂ©rable de pĂȘcher lorsque les marĂ©es montent et descendent, car ce changement fait que les proies se dĂ©placent en masse, ce qui donne beaucoup de temps aux poissons pour se nourrir. Cela explique pourquoi le papa part pĂȘcher tard dans la nuit vers 22h pour suivre les marĂ©es. Il emmĂšne parfois Yuda avec lui, mĂȘme s’il est tard.


Il est 22h et pou Yuda, malgré son envie de dormir il faut aller donner un coup de main à son papa !

Bonne nouvelle, la sortie en mer nocturne est fructueuse, ils rapporteront 10kg de poisson ! Ce n'est pas toujours le cas...

Que pĂȘchent-ils?


Des poissons, beaucoup de poissons! GrĂące Ă  son filet de pĂȘche, le papa arrive Ă  pĂȘcher environ 5 gros poissons. Ce poisson lui permet de faire manger sa famille sainement tous les jours. Quand il estime avoir assez de poisson pour la famille, il vend le reste au voisin qui s’occupe de revendre en ville tous les poissons des petits pĂȘcheurs.

Quand il n’utilise pas son filet de pĂȘche, le papa plonge dans l’eau et pĂȘche en apnĂ©e avec son harpon.

Mut, aussi Ă  l'aise sur l'eau que dans l'eau !


Il arrive aussi de trouver du crabe, mais cela est plus rare. Quel délice quand on en trouve!


đŸ€·đŸ»â€â™€ïž Saviez-vous que, comme pour les homards ou les crevettes, les crabes changent de couleur avant et aprĂšs la cuisson ? Ils ne sont pas rouge-orangĂ© Ă  la base ! Par exemple, les homards sont plutĂŽt d’un bleu, couleur qui leur permet de se cacher des prĂ©dateurs dans l’eau. Le crabe prend aussi la couleur du sable sur lequel il vit. Que la nature est bien faite !


Le crabe avant d'ĂȘtre cuit est en mode camĂ©lĂ©on ! Le voyez-vous ?

Le crabe, une fois cuit

QUI SOMMES-NOUS ?

​

L'équipe

Contactez-nous

Nous soutenir

PRESSE

​

Communiqué de presse

NOUS SUIVRE

​

​

​

Photo credit ©Vincent Kronental

All rights reserved

Soutenu par