🇳🇦 À la rencontre d’Urirasera, 15 ans, Himba

Mis à jour : 5 sept. 2019

Nous vous présentons Urirasera, 15 ans, membre de la tribu Himba.

Elle a 3 grands frères et 1 petite sœur. En tant que 1ère fille de la famille, elle portera la lourde responsabilité de s’occuper du troupeau familial et de le faire vivre sur les prochaines générations de la famille.

C’est une fille très souriante, calme, et timide.



À quoi ressemblent ses journées ?


1. S’occuper du troupeau

Le matin, à l’aube, elle commence par allumer un feu pour se réchauffer et y voir un peu plus clair ! Rappelons que la famille n’a pas d’électricité. Ils n’y voient donc rien la nuit ou au petit matin quand Urirasera se réveille. Elle va ensuite traire les chèvres et revient avec du lait pour le petit déjeuner. Puis, elle part avec les animaux pour aller trouver de l’eau ou de l’herbe.


2. Marcher

Leur cahute a été implantée à cet endroit, pile entre l’eau et les pâturages. Il faut quand même marcher 6km (soit environ 1H20 à pieds aller) pour aller récupérer de l’eau et 7km (1h40 à pieds) pour trouver de l’herbe, derrière les dunes de sables. Le trajet est donc trop long pour aller boire et manger dans la même journée. Du coup, un jour, elle marche jusqu’au point d’eau, et le lendemain, elle marche vers les pâturages. Ca en fait des km à parcourir ! Et le plus étonnant, c’est que les Himbas sont pieds-nus ! Incroyable …



3. S’occuper de sa beauté

Les femmes Himbas sont très coquettes ! Ce n’est pas parce qu’elles sont en plein désert, qu’elles ne prennent pas soin d’elles. Quand elle ne marche pas à s’occuper du troupeau, Urirasera s’occupe de maintenir son physique Himba, à s’ocrer le corps et les cheveux.



4. Pas d’école donc

Vous l’aurez peut-être compris, Urirasera ne va pas à l’école, contrairement à ses trois grands frères. C’est en effet aux femmes de rester à la maison et de s’occuper du troupeau familial. Sans troupeau, les Himba ne peuvent plus manger (plus de lait, plus de viande), ne peuvent plus s’habiller (leur jupe provient de la peau des animaux) ou gagner de l’argent (en revendant certaines bêtes de temps à autre). Sans troupeau, ils ne sont rien.

Autre information importante, il n’est pas possible de rester habiller en Himba pour aller à l’école. Leur corps étant recouvert d’ocre rouge, elles salissent tout ce qu’elles touchent. Pour aller à l’école, il faut donc se raser la tête et porter des vêtements dits « modernes ». Cela veut dire tirer un trait sur des traditions que la famille d’Urirasera n’est pas prête à faire. Urirasera a cependant appris à lire et à écrire grâce à ses frères et souhaite désormais apprendre l’anglais.


Voici le cours d'anglais qu'Urirasera s'est fait elle-même pour apprendre, comme quoi, quand on veut, on peut !


Vous avez à gauche l'anglais, au milieu la prononciation phonétique de l'anglais avec leur langue et à droite la traduction dans leur langue.

Malgré la dureté de son quotidien, et le peu de choix de futur qu'elle a, Urirasera a la joie de vivre et trouve le bonheur dans ce qu'elle a. Elle est fière de porter cette culture Himba et ne se pose pas la question de changer de vie et d'aller vivre en ville par exemple.


Voici Urirasera et sa petite soeur qui jouent de la musique avec leur bidon d'eau:


... Une grande leçon de vie !

0 vue

QUI SOMMES-NOUS ?

​

L'équipe

Contactez-nous

Nous soutenir

PRESSE

​

Communiqué de presse

NOUS SUIVRE

​

​

​

Photo credit ©Vincent Kronental

All rights reserved

Soutenu par